BLOG 13

LA COPIE D'UNE FAUSSE PIÈCE


De tous temps d'astucieux et méticuleux faussaires se sont adonné à la fabrication de fausses vraies pièces de monnaie. Déjà chez les Grecs, les Romains et les Gaulois il était possible d'être berné…


Rares cependant sont les faussaires à avoir franchi le pas de la « fausse fausse monnaie ». Tel cet « artiste » anonyme qui s'est plu, un jour, à diffuser une monnaie dédiée au Führer du Troisième Reich, alors même que cette pénible période de l'Histoire allemande n'a jamais connu de telle émission officielle.


Quoi qu'il en soit, des pièces que l'on peut donc qualifier de fantaisie ont circulé sur le marché numismatique, et circulent encore à l'initiative d'un fabricant ayant pignon sur le web. On peut ainsi se procurer aujourd'hui cette fausse fausse pièce, d'une valeur faciale de 5 Reichmaarks, pour la modique somme de  3,50 € – à laquelle il y a lieu d'ajouter 1,51 € pour les frais de port. 


Origine de l'objet : la ville chinoise de Wuhan, berceau par ailleurs du coronavirus.

Dimension : 36 mm de diamètre.

Poids : 19,30 g.

métal : cuivre argenté.


À noter que la pièce est vendue aux collectionneurs et aux curieux comme objet de collection d'art ou de cadeau d'affaires ; sans aucune motivation politique.


• HITLER MARK




© Guy Chassagnard 2020 Tous droits réservés